PLANS NATIONAUX
RELATIFS AUX SHS

-« Les SHS, un investissement pour l’avenir »
Le plan SHS présenté par T. Mandon comprenait initialement 10 premières mesures en faveur des Sciences Humaines et Sociales qui ont été enrichies par 5 nouvelles mesures principalement axées sur le soutien à la recherche et sur le dialogue entre sciences et société.

Réparties en 7 priorités, les 80 mesures du plan d’action présenté par E. Valls devraient permettre de lutter contre le terrorisme et la prévention de la radicalisation. Cette lutte et cette prévention passent notamment par une structuration de l’échange de connaissances entre le monde de la recherche et celui des décideurs publics (cf priorité 5).

- Plan santé-travail : Adopté par le Conseil d’Orientation des Conditions de Travail présidé par M El Khomri, le 3ième plan santé-travail privilégie l’anticipation des risques professionnels pour garantir la bonne santé des salariés, tient compte de la qualité de vie au travail et poursuit la structuration et la mise en réseaux des acteurs de la recherche.

Outre la place importante accordée à l’amélioration des connaissances et à l’acquisition de données dans le 3ième plan national santé-environnement, celui-ci présente également 10 actions immédiates portées par S. Royal et M. Touraine illustrant une volonté forte de diffusion et de mise en application des connaissances déjà acquises.

Le 3ieme plan cancer présenté par F. Hollande comporte 4 grands objectifs : deux concernent directement les patients (leur guérison et leur qualité de vie), deux concernent la lutte contre le cancer (l’investissement dans la recherche et la mise en réseau des acteurs de la lutte contre le cancer).

L’une des 3 grandes priorités du plan maladie neuro-dégénératives cible le développement et la coordination de la recherche, notamment via la reconnaissance de centre d’excellence en enseignement comme en recherche et un renforcement des outils de connaissances (cohortes, bases de données nationales).

Bien que le plan Ebola définisse essentiellement une stratégie générale et plurisectorielle de prévention et de lutte contre le virus Ebola, les travaux de recherche en santé mais également en SHS y sont encouragés.

Dans le cadre de la préparation aux pandémies de grippe, le plan pandémie grippale préconise l’implication de chercheurs en sciences sociales et humaines, susceptibles d’être mobilisés en situation de crise.