LES PARTENAIRES
REUNIS
Les Partenaires

L’ANR finance la recherche sur projets. Sur un mode de sélection compétitive qui respecte les standards internationaux, elle s’attache à favoriser la créativité, le décloisonnement, les émergences et les partenariats. Depuis 2010, elle est aussi le principal opérateur des Investissements d'Avenir dans le domaine de l'enseignement supérieur et de la recherche. Dans ce cadre, elle assure la sélection, le financement et le suivi des projets.

Crée le 22 juin 2010, l’Alliance ATHENA est un espace de concertation, de médiation et de coopération entre les institutions. Elle a pour mission de renforcer les dynamiques du système de recherche en Sciences humaines et sociales. L'Alliance mène une réflexion prospective de long terme et travaille sur l'identification des atouts et ressources afin de faciliter et d'orienter les prises de décision.

Le Centre national de la recherche scientifique est un organisme public de recherche (Établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la tutelle du Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche). Il produit du savoir et met ce savoir au service de la société.

Le Ministère de la Culture conduit la politique de sauvegarde, de protection et de mise en valeur du patrimoine culturel, favorise la création des œuvres de l'art et de l'esprit et le développement des pratiques et des enseignements artistiques. Il participe à la mise en œuvre de la politique du Gouvernement concernant les technologies, les supports et les réseaux utilisés dans le domaine des médias.

Le rôle du Ministère des Armées est d’assurer la protection du territoire, de la population et des intérêts français. Il s’implique également dans des missions de service public : ses moyens humains et matériels soutiennent ou suppléent les actions d’autres ministères, au quotidien ou dans l’urgence, sur le territoire national et à l’étranger.

Le Ministère de l’Education nationale définit les orientations pédagogiques et les programmes d'enseignement, qui sont communs et obligatoires à tous les établissements. Il assure également le recrutement, la formation et la gestion de ses personnels.

La politique française de recherche est conduite par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Le Ministère est chargé de préparer et mettre en œuvre la politique du gouvernement dans les domaines de l'enseignement supérieur, de la recherche, de la technologie et de l'espace.

Le Ministère de l’intérieur est le département ministériel du gouvernement français chargé de la sécurité intérieure, de l’administration du territoire et des libertés publiques. Il assure sur tout le territoire le maintien et la cohésion des institutions du pays. Son organisation et ses moyens humains et matériels constituent l’outil privilégié de l’État pour garantir aux citoyens l'exercice de leurs droits, devoirs et libertés.

Le Ministère des Solidarité et de la Santé assure le pilotage de politiques publiques dans les domaines de la solidarité, de la cohésion sociale, de la santé publique et de l’organisation du système de santé. Les programmes de recherche conduits par le ministère, seul ou en partenariat avec d’autres organismes publics, sont destinés à favoriser, détecter et permettre la validation des innovations dans le domaine sanitaire.

Le Ministère du Travail est chargé des thématiques du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle, des relations avec les partenaires sociaux et des thématiques sociales, notamment de la politique générale d'action sociale, et de la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.


Les Financeurs

L’Agence de la biomédecine, agence publique nationale de l’État, compte parmi ses missions la promotion de la recherche médicale et scientifique dans ses domaines de compétence (transplantation, procréation, embryologie et génétique). Dans ce but, son budget intègre des crédits spécifiquement destinés au soutien d’études et de projets de recherche.

L’Agence de la biomédecine, agence publique nationale de l’État, compte parmi ses missions la promotion de la recherche médicale et scientifique dans ses domaines de compétence (transplantation, procréation, embryologie et génétique). Dans ce but, son budget intègre des crédits spécifiquement destinés au soutien d’études et de projets de recherche.

L'ADEME participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l'environnement, de l'énergie et du développement durable. L’Agence aide au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre, dans ses domaines d'intervention.

L'ADEME participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l'environnement, de l'énergie et du développement durable. L’Agence aide au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre, dans ses domaines d'intervention.

L’ANR finance la recherche sur projets. Sur un mode de sélection compétitive qui respecte les standards internationaux, elle s’attache à favoriser la créativité, le décloisonnement, les émergences et les partenariats. Depuis 2010, elle est aussi le principal opérateur des Investissements d'Avenir dans le domaine de l'enseignement supérieur et de la recherche. Dans ce cadre, elle assure la sélection, le financement et le suivi des projets.

Le ministère en charge de la santé assure le pilotage de politiques publiques permettant l’accès au soin et l’amélioration des déterminants de santé, dans le cadre de la stratégie nationale de santé. Ces chantiers, menés dans le souci de l’efficience, concernent aussi bien l’accès de tous à une offre de soins de qualité que l’organisation, le maillage et la qualité des dispositifs de soins, ainsi que le suivi de l’ensemble des professionnels de santé qui y exercent. Les programmes de recherche conduits par le ministère, seul ou en partenariat avec d’autres organismes publics, sont destinés à favoriser, détecter et permettre la validation des innovations dans le domaine sanitaire.

Le CNRS, organisme public de recherche pluridisciplinaire dont la mission est de faire progresser la connaissance.
L’Inserm, organisme public de recherche dans le domaine biomédical dont la mission est l’amélioration de la santé humaine.

Le pôle de recherche du Collège des Bernardins travaille sur des questions dont l’importance est déterminante pour l’avenir de l’homme et de la société. <br /> Lieu de réflexion et de dialogue ouvert associant des scientifiques, des acteurs de la société et des théologiens dans une démarche de type pluridisciplinaire, il comprend cinq départements dont le département Économie et Société. <br />

Afin d’esquisser les grands défis stratégiques pour la France de demain le CSFRS soutient des recherches dans les domaines de la sécurité et de la défense visant à apporter des éléments de réflexion dans une approche interdisciplinaire, prospective et innovante.

Le CVT Athéna (Consortium de Valorisation Thématique Athéna) a été créé par les pouvoirs publics dans le cadre des investissements d’avenir afin d’œuvrer pour le compte du Centre national de la recherche scientifiques (CNRS), de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), de la Conférence des Présidents d’Universités (CPU) et de l’Institut national des études démographiques (INED), dans le domaine des sciences humaines et sociales (SHS).

Le DEPS est le service d’études et de statistiques du ministère de la Culture et de la Communication.
Ses Missions sont de 3 types : statistique afin d’aider à la définition et aux orientations des politiques culturelles nationales, communautaires et internationales, études et recherche pour contribuer à l’analyse des faits et des institutions de la vie culturelle et prospectif afin de déterminer la stratégie de l’action publique.

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) est une direction de l’administration centrale des ministères sanitaires et sociaux.<br /> <br /> Elle agit sous la tutelle :<br /> <br /> — du Ministère de l’économie et des finances ;<br /> — du Ministère des affaires sociales et de la santé ;<br /> — du Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social.<br /> <br /> Mise en place par le décret du 30 novembre 1998, la Drees a une mission prioritaire : doter ses ministères de tutelle, les services déconcentrés ainsi que les établissements, organismes et agences gravitant dans leur orbite, d’une meilleure capacité d’observation, d’expertise et d’évaluation sur leur action et leur environnement.<br /> <br /> La Drees fait partie du service statistique public : sa vocation est de fournir aux décideurs publics, aux citoyens, et aux responsables économiques et sociaux des informations fiables et des analyses sur les populations et les politiques sanitaires et sociales.

Le Département de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la technologie (DREST) est situé au sein du Service de la coordination des politiques culturelles et de l’innovation (SCPCI), qui dépend du Secrétariat général du ministère de la Culture.

Chacun de nous a le pouvoir d’agir pour l’intérêt général. Cette conviction est, depuis 50 ans, le moteur de la Fondation de France. Chaque jour, elle encourage et canalise toutes les envies d’agir, avec un objectif : les transformer en actions utiles et efficaces pour construire une société plus digne et plus juste.

Créée en 2009, reconnue fondation d'utilité publique en 2011, la FIRAH est entièrement dédiée à la recherche appliquée sur le handicap. Elle est née des réflexions menées par ses membres fondateurs : l’APF France Handicap, l’APAJH et Nexem et de son Président Axel Kahn.<br /> L’objectif général de la fondation est de mettre les résultats de la recherche appliquée au service des acteurs de terrain, pour améliorer la qualité de vie et la participation sociale des personnes handicapées. Par acteurs de terrain, nous entendons les personnes handicapées, leur entourage, les professionnels qui les accompagnent, les associations…<br /> La fondation entend répondre à un vide constaté entre le monde de la recherche et celui du terrain.<br /> En œuvrant au développement d’une recherche répondant aux besoins identifiés par les acteurs terrain, en<br /> soutenant des recherches appliquées collaboratives et innovantes, et en veillant à une diffusion des résultats qui permet une réelle appropriation de ces derniers par les acteurs concernés, la FIRAH favorise le rapprochement et les échanges entre ces deux mondes.<br /> Aujourd’hui, la Fondation développe ses activités autour de trois pôles :<br /> • Soutenir des projets de recherche appliquée sur le handicap,<br /> • Dynamiser la valorisation les résultats de ces recherches en particulier auprès des acteurs de terrain,<br /> • Animer la diffusion des connaissances de la recherche appliquée produites à travers le monde.<br />

Créée en 2009, reconnue fondation d'utilité publique en 2011, la FIRAH est entièrement dédiée à la recherche appliquée sur le handicap. Elle est née des réflexions menées par ses membres fondateurs : l’APF France Handicap, l’APAJH et Nexem et de son Président Axel Kahn.
L’objectif général de la fondation est de mettre les résultats de la recherche appliquée au service des acteurs de terrain, pour améliorer la qualité de vie et la participation sociale des personnes handicapées. Par acteurs de terrain, nous entendons les personnes handicapées, leur entourage, les professionnels qui les accompagnent, les associations…
La fondation entend répondre à un vide constaté entre le monde de la recherche et celui du terrain.
En œuvrant au développement d’une recherche répondant aux besoins identifiés par les acteurs terrain, en
soutenant des recherches appliquées collaboratives et innovantes, et en veillant à une diffusion des résultats qui permet une réelle appropriation de ces derniers par les acteurs concernés, la FIRAH favorise le rapprochement et les échanges entre ces deux mondes.
Aujourd’hui, la Fondation développe ses activités autour de trois pôles :
• Soutenir des projets de recherche appliquée sur le handicap,
• Dynamiser la valorisation les résultats de ces recherches en particulier auprès des acteurs de terrain,
• Animer la diffusion des connaissances de la recherche appliquée produites à travers le monde.

Créée en 2009, reconnue fondation d'utilité publique en 2011, la FIRAH est entièrement dédiée à la recherche appliquée sur le handicap. Elle est née des réflexions menées par ses membres fondateurs : l’APF France Handicap, l’APAJH et Nexem et de son Président Axel Kahn.
L’objectif général de la fondation est de mettre les résultats de la recherche appliquée au service des acteurs de terrain, pour améliorer la qualité de vie et la participation sociale des personnes handicapées. Par acteurs de terrain, nous entendons les personnes handicapées, leur entourage, les professionnels qui les accompagnent, les associations…
La fondation entend répondre à un vide constaté entre le monde de la recherche et celui du terrain.
En œuvrant au développement d’une recherche répondant aux besoins identifiés par les acteurs terrain, en
soutenant des recherches appliquées collaboratives et innovantes, et en veillant à une diffusion des résultats qui permet une réelle appropriation de ces derniers par les acteurs concernés, la FIRAH favorise le rapprochement et les échanges entre ces deux mondes.
Aujourd’hui, la Fondation développe ses activités autour de trois pôles :
• Soutenir des projets de recherche appliquée sur le handicap,
• Dynamiser la valorisation les résultats de ces recherches en particulier auprès des acteurs de terrain,
• Animer la diffusion des connaissances de la recherche appliquée produites à travers le monde.

Créée en 2009, reconnue fondation d'utilité publique en 2011, la FIRAH est entièrement dédiée à la recherche appliquée sur le handicap. Elle est née des réflexions menées par ses membres fondateurs : l’APF France Handicap, l’APAJH et Nexem et de son Président Axel Kahn.
L’objectif général de la fondation est de mettre les résultats de la recherche appliquée au service des acteurs de terrain, pour améliorer la qualité de vie et la participation sociale des personnes handicapées. Par acteurs de terrain, nous entendons les personnes handicapées, leur entourage, les professionnels qui les accompagnent, les associations…
La fondation entend répondre à un vide constaté entre le monde de la recherche et celui du terrain.
En œuvrant au développement d’une recherche répondant aux besoins identifiés par les acteurs terrain, en
soutenant des recherches appliquées collaboratives et innovantes, et en veillant à une diffusion des résultats qui permet une réelle appropriation de ces derniers par les acteurs concernés, la FIRAH favorise le rapprochement et les échanges entre ces deux mondes.
Aujourd’hui, la Fondation développe ses activités autour de trois pôles :
• Soutenir des projets de recherche appliquée sur le handicap,
• Dynamiser la valorisation les résultats de ces recherches en particulier auprès des acteurs de terrain,
• Animer la diffusion des connaissances de la recherche appliquée produites à travers le monde.

Créée en 2009, reconnue fondation d'utilité publique en 2011, la FIRAH est entièrement dédiée à la recherche appliquée sur le handicap. Elle est née des réflexions menées par ses membres fondateurs : l’APF France Handicap, l’APAJH et Nexem et de son Président Axel Kahn.
L’objectif général de la fondation est de mettre les résultats de la recherche appliquée au service des acteurs de terrain, pour améliorer la qualité de vie et la participation sociale des personnes handicapées. Par acteurs de terrain, nous entendons les personnes handicapées, leur entourage, les professionnels qui les accompagnent, les associations…
La fondation entend répondre à un vide constaté entre le monde de la recherche et celui du terrain.
En œuvrant au développement d’une recherche répondant aux besoins identifiés par les acteurs terrain, en
soutenant des recherches appliquées collaboratives et innovantes, et en veillant à une diffusion des résultats qui permet une réelle appropriation de ces derniers par les acteurs concernés, la FIRAH favorise le rapprochement et les échanges entre ces deux mondes.
Aujourd’hui, la Fondation développe ses activités autour de trois pôles :
• Soutenir des projets de recherche appliquée sur le handicap,
• Dynamiser la valorisation les résultats de ces recherches en particulier auprès des acteurs de terrain,
• Animer la diffusion des connaissances de la recherche appliquée produites à travers le monde.

Créée en 2009, reconnue fondation d'utilité publique en 2011, la FIRAH est entièrement dédiée à la recherche appliquée sur le handicap. Elle est née des réflexions menées par ses membres fondateurs : l’APF France Handicap, l’APAJH et Nexem et de son Président Axel Kahn.
L’objectif général de la fondation est de mettre les résultats de la recherche appliquée au service des acteurs de terrain, pour améliorer la qualité de vie et la participation sociale des personnes handicapées. Par acteurs de terrain, nous entendons les personnes handicapées, leur entourage, les professionnels qui les accompagnent, les associations…
La fondation entend répondre à un vide constaté entre le monde de la recherche et celui du terrain.
En œuvrant au développement d’une recherche répondant aux besoins identifiés par les acteurs terrain, en
soutenant des recherches appliquées collaboratives et innovantes, et en veillant à une diffusion des résultats qui permet une réelle appropriation de ces derniers par les acteurs concernés, la FIRAH favorise le rapprochement et les échanges entre ces deux mondes.
Aujourd’hui, la Fondation développe ses activités autour de trois pôles :
• Soutenir des projets de recherche appliquée sur le handicap,
• Dynamiser la valorisation les résultats de ces recherches en particulier auprès des acteurs de terrain,
• Animer la diffusion des connaissances de la recherche appliquée produites à travers le monde.

Créée en 2009, reconnue fondation d'utilité publique en 2011, la FIRAH est entièrement dédiée à la recherche appliquée sur le handicap. Elle est née des réflexions menées par ses membres fondateurs : l’APF France Handicap, l’APAJH et Nexem et de son Président Axel Kahn.
L’objectif général de la fondation est de mettre les résultats de la recherche appliquée au service des acteurs de terrain, pour améliorer la qualité de vie et la participation sociale des personnes handicapées. Par acteurs de terrain, nous entendons les personnes handicapées, leur entourage, les professionnels qui les accompagnent, les associations…
La fondation entend répondre à un vide constaté entre le monde de la recherche et celui du terrain.
En œuvrant au développement d’une recherche répondant aux besoins identifiés par les acteurs terrain, en
soutenant des recherches appliquées collaboratives et innovantes, et en veillant à une diffusion des résultats qui permet une réelle appropriation de ces derniers par les acteurs concernés, la FIRAH favorise le rapprochement et les échanges entre ces deux mondes.
Aujourd’hui, la Fondation développe ses activités autour de trois pôles :
• Soutenir des projets de recherche appliquée sur le handicap,
• Dynamiser la valorisation les résultats de ces recherches en particulier auprès des acteurs de terrain,
• Animer la diffusion des connaissances de la recherche appliquée produites à travers le monde.

La Fondation Maladies Rares, organisme privé à but non lucratif, a été créée en 2012 dans le cadre du second Plan National Maladies Rares par cinq membres fondateurs. La Fondation a pour objectif de contribuer à (i) décrypter les maladies rares pour en faciliter le diagnostic et accélérer le développement de nouveaux traitements, (ii) améliorer le quotidien des personnes malades et de leurs proches.
Elle porte une mission d’intérêt général : animer, coordonner et soutenir la recherche sur les maladies rares pour pallier l’isolement social et thérapeutique des personnes malades et ainsi améliorer leur parcours de vie.

La Fondation APICIL a pour objet la lutte contre la douleur physique et psychique à tous les âges de la vie. Elle apporte soutien financier et caution scientifique aux chercheurs et aux professionnels de santé. Depuis 2004, elle a soutenu 650 projets d’intérêt général en France, pour un montant de 9 millions d’euros.

La Fondation APICIL a pour objet la lutte contre la douleur physique et psychique à tous les âges de la vie. Elle apporte soutien financier et caution scientifique aux chercheurs et aux professionnels de santé. Depuis 2004, elle a soutenu 650 projets d’intérêt général en France, pour un montant de 9 millions d’euros.


Qui sommes-nous ?

France Stratégie, laboratoire d’idées public, a pour mission d’éclairer les choix collectifs. Son action repose sur quatre métiers : évaluer les politiques publiques ; anticiper les mutations à venir dans les domaines économiques, sociétaux ou techniques ; débattre avec les experts et les acteurs français et internationaux ; proposer des recommandations aux pouvoirs publics nationaux, territoriaux et européens.

Dans le cadre de la réforme des aides à la presse et conformément aux dispositions de l’article 28-3 du décret n° 2012-484 du 13 avril 2012 modifié, le fonds de soutien à l’émergence et à l’innovation dans la presse, doté de 5 millions d’euros en 2019 (qui seront répartis entre des bourses d’émergence, des aides à des programmes d’incubation et des aides à des programmes de recherche et de développement).

Dans le cadre de la réforme des aides à la presse et conformément aux dispositions de l’article 28-3 du décret n° 2012-484 du 13 avril 2012 modifié, le fonds de soutien à l’émergence et à l’innovation dans la presse, doté de 5 millions d’euros en 2019 (qui seront répartis entre des bourses d’émergence, des aides à des programmes d’incubation et des aides à des programmes de recherche et de développement).

La Mission de recherche Droit et Justice est un groupement d’intérêt public (GIP) créé, à l’initiative conjointe du ministère de la Justice et du CNRS, par un arrêté du 11 février 1994. La Mission œuvre au développement d’une activité scientifique de recherche dans les domaines du droit et de la justice.

Le GIS réseau Urfist a pour objectifs de structurer une activité de recherche au niveau national et international autour de thèmes relatifs à l’information scientifique et technique et de renforcer les liens entre formation et recherche dans ce domaine.

L'Institut national du cancer (INCa) est l’agence d'expertise sanitaire et scientifique en cancérologie de l’État chargée de coordonner les actions de lutte contre le cancer. L’Institut organise, chaque année, des d’appels à projets compétitifs menés dans tous les champs de la recherche, de l’organisation des soins et de la santé publique. Il assure le suivi des projets ainsi sélectionnés et financés.

L’Institut de Recherche en Santé Publique (IReSP) est un Groupement d’Intérêt Scientifique qui a pour missions de mettre en place une politique de gestion des outils collectifs, développer une politique de communication et de valorisation, mettre en œuvre des activités d’aide à la décision et d’expertise.

L’Institut de Recherche en Santé Publique (IReSP) est un Groupement d’Intérêt Scientifique qui a pour missions de mettre en place une politique de gestion des outils collectifs, développer une politique de communication et de valorisation, mettre en œuvre des activités d’aide à la décision et d’expertise.

L’Institut de Recherche en Santé Publique (IReSP) est un Groupement d’Intérêt Scientifique qui a pour missions de mettre en place une politique de gestion des outils collectifs, développer une politique de communication et de valorisation, mettre en œuvre des activités d’aide à la décision et d’expertise.

La Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès (MAE), membre du réseau national des MSH et sous la triple tutelle du CNRS et des universités Paris Nanterre et Paris 1 Panthéon-Sorbonne, est un lieu de recherche et de formation à la recherche. Elle compte aujourd’hui une unité de service et de recherche (USR) et cinq laboratoires résidents (UMR).

Le ministère de l’Intérieur finance depuis 2017 des études et recherches universitaires dans le champ des affaires intérieures et de sécurité. Un appel à projets est lancé chaque année per le Centre des Hautes Etudes du Ministère de l’Intérieur en lien avec le Comité des études du ministère de l’Intérieur, instance qui fédère les services d’études et centres de recherche du ministère.

La Mission de recherche Droit et Justice est un groupement d’intérêt public (GIP) créé à l’initiative conjointe du ministère de la Justice et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Son objectif général est le développement de la recherche dans les domaines du droit et de la justice ainsi que la mobilisation des connaissances produites.

La MSH Paris-Saclay a une double vocation : fédérer les forces SHS du site Paris-Saclay en catalysant les coopérations entre laboratoires et promouvoir l’interdisciplinarité, notamment celle entre les SHS et les autres sciences.

La MSH Paris-Saclay a une double vocation dans le cadre de la politique du Département SHS de l’Université Paris-Saclay : (1) fédérer les forces SHS du site Paris-Saclay en catalysant les coopérations entre laboratoires et/ou établissements, (2) promouvoir l’interdisciplinarité, notamment celle entre les SHS et les autres sciences.

La Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne est une Unité de Service et de Recherche (USR 3549) depuis 2012. Elle fédère les 40 unités de recherche en ALLSHS en Bretagne. Elle compte 7 tutelles : le CNRS, l’université de Rennes 1, l’université Rennes 2, l’université de Bretagne occidentale, l’université Bretagne sud, l’EHESP et l’IMT Atlantique.

La Fondation OCIRP<br /> Faire connaître et reconnaître, la situation et le deuil d’enfants et jeunes orphelins est la mission de la Fondation OCIRP, en France. En contact avec 12 000 orphelins bénéficiaires d’une rente éducation OCIRP, elle est à l’écoute de leurs besoins et de leurs attentes, et favorise le développement de recherches dans ce domaine.<br />

L’ONPE pour objectif de « mieux connaître le champ de l'enfance en danger pour mieux prévenir et mieux traiter ». Ses missions comprennent l’amélioration de la connaissance sur les questions de mise en danger et de protection des mineurs ; le recensement, l’analyse et la diffusion des pratiques en protection de l’enfance ; le soutien aux acteurs.

La plateforme d’observation des projets et stratégies urbaines (POPSU), pilotée par le Plan Urbanisme Construction Architecture, mène des programmes de recherche-action. Elle croise des expertises scientifiques et opérationnelles pour mieux comprendre les enjeux et les évolutions associés aux villes et aux territoires

La plateforme d’observation des projets et stratégies urbaines (POPSU), pilotée par le Plan Urbanisme Construction Architecture, mène des programmes de recherche-action. Elle croise des expertises scientifiques et opérationnelles pour mieux comprendre les enjeux et les évolutions associés aux villes et aux territoires